insouciant


insouciant

insouciant, iante [ ɛ̃susjɑ̃, jɑ̃t ] adj.
• 1752; de 1. in- et soucier
1 ♦ INSOUCIANT DE : qui ne se soucie pas de (qqch.). ⇒ indifférent, insoucieux, oublieux. Insouciant du lendemain, de l'avenir, du danger. Ces hommes « fiers de la gloire de leur pays et insouciants de la leur propre » (Vigny).
2Qui ne se préoccupe de rien. étourdi, frivole, imprévoyant, indolent, léger, négligent, nonchalant, sans-souci. Gais lurons, joyeux et insouciants. « Insouciante comme un bohème, elle dit tout ce qui lui passe par la tête » (Balzac). Subst. Un insouciant.
⊗ CONTR. Curieux, inquiet, soucieux.

insouciant, insouciante adjectif Qui ne se préoccupe pas de quelque chose, ne s'en inquiète pas : Insouciant du danger. Qui manifeste un esprit qui ne se soucie de rien : Mener une vie insouciante.insouciant, insouciante (difficultés) adjectif Construction Insouciant (de) / insoucieux de. Insouciant peut s'employer sans complément, insoucieux en exige un : un caractère insouciant ; elle est insoucieuse de l'avenir. Registre Insouciant est courant, insoucieux littéraire. ● insouciant, insouciante (synonymes) adjectif Qui ne se préoccupe pas de quelque chose, ne s'en inquiète...
Synonymes :
- détaché
- indifférent
Contraires :
- préoccupé
Qui manifeste un esprit qui ne se soucie de rien
Synonymes :
- évaporé
- folâtre
Contraires :
insouciant, insouciante adjectif et nom Qui ne se soucie de rien : Un jeune insouciant.

insouciant, ante
adj. et n. Qui ne se soucie, ne s'inquiète de rien.
Subst. Ce sont de joyeux insouciants.
|| Insouciant de: qui ne se soucie pas de. Insouciant du lendemain.

⇒INSOUCIANT, -ANTE, adj.
A. — Insouciant de qqc. [En parlant d'une pers.] Qui ne se soucie pas (de quelque chose). Insouciant du danger, du lendemain. Moi, insouciant de l'avenir, (...) presque sans inquiétude (TOEPFFER, Nouv. genev., 1839, p. 256). Sophie, (...) insouciante de son propre avenir, lui offrit de renoncer à cette consécration du mariage qui ne devait rien ajouter, rien changer, disait-elle, à leur amour (SAND, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 71) :
1. Tout en regardant les pompes de ce spectacle unique, il se livrait à son rêve sur Madame d'Espard. Il fut au désespoir de cette subite froideur qui contrariait étrangement l'ardeur intellectuelle avec laquelle il attaquait ce nouvel amour, insouciant des difficultés immenses qu'il apercevait, et qu'il se promettait de vaincre.
BALZAC, Illus. perdues, 1839, p. 192.
Rem. On rencontre a) Les constr. ) Insouciant sur + subst. Je répugnerai toujours à croire une nation insouciante sur le premier de ses intérêts, sur l'administration de la justice et sur la garantie à donner à l'innocence accusée (CONSTANT, Princ. pol., 1815, p. 156). Alfred de Musset autrefois semblait assez insouciant sur ses succès; du moins je l'ai connu tel (SAINTE-BEUVE, Poisons, 1869, p. 104). ) Insouciant de + inf. À peine si la foule insouciante d'être écrasée s'ouvrait pour leur faire place [aux chars] (GAUTIER, Rom. momie, 1858, p. 206). b) Un emploi anal., en parlant d'un animal. Il approchait (...), insouciant du danger, affolé par son amour de bête pour l'autre bête que j'avais tuée. Karl tira; ce fut comme si on avait coupé la corde qui tenait suspendu l'oiseau (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Amour, 1886, p. 741).
Absol. Qui ne se fait pas de souci, qui ne se soucie de rien. D'Aubigné n'était pas un jeune seigneur insouciant et gai, mais il était, d'après un grand seigneur aimable, un jeune homme insouciant et gai (STENDHAL, Lamiel, 1842, p. 179). La foule insouciante d'un dimanche des temps ordinaires, qui marche à petits pas, musant et s'arrêtant à chaque étalage (GONCOURT, Journal, 1870, p. 656). Des cyclistes poussèrent des cris joyeux et s'en allèrent, insouciants, vers leur destin (QUENEAU, Zazie, 1959, p. 143).
Emploi subst. Vous vous raillez, avec votre air mignon, Monsieur l'insouciant de belle humeur! (HUGO, Roi s'amuse, 1832, p. 451).
B. — [P. méton. du déterminé]
1. [En parlant de l'esprit, du tempérament d'une pers.] Elle croyait sortir à peine du pensionnat, tant elle se sentait le rire facile et l'esprit insouciant (ZOLA, M. Férat, 1868, p. 95). Germaine n'a rien d'une nature insouciante. Elle ne prend pas à la légère les ennuis quotidiens. Et les préoccupations d'intérêt lui sont spécialement sensibles (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p. 124).
2. [En parlant des apparences, des comportements]
a) Qui témoigne, manifeste de l'insouciance. Air, allure, geste insouciant; faire un insouciant mouvement d'épaules. Tout en mâchant sa douleur il affectait de garder une attitude insouciante et amusée (BARRÈS, Jard. Oronte, 1922, p. 214) :
2. Elle [la jeunesse d'Oran] s'applique en toutes choses à imiter l'allure, la rondeur et la supériorité de M. Clark Gable. À ce titre, les esprits critiques de la ville surnomment communément ces jeunes gens, par la grâce d'une insouciante prononciation, les « Clarque ».
CAMUS, Été, 1954, p. 25.
b) Exempt de souci. Je refuserais peut-être la vie insouciante et folle de ma sœur; car la pensée a aussi ses ivresses, ses extases, ses voluptés célestes, dont une heure vaut toute une jeunesse, toute une vie (SAND, Lélia, 1833, p. 232). Je plongeai dans une insouciante et poétique torpeur (GIDE, Ainsi soit-il, 1951, p. 1201).
REM. Insouciamment, adv. Avec insouciance. Vivre insouciamment. Le général Bourgain-Desfeuilles parut à son tour. Ce dernier, tout soldat de cour qu'il était, trottait insouciamment au milieu des projectiles (ZOLA, Débâcle, 1892, p. 245). Le corps de la femme réapparaissait, vivait, livrait insouciamment quelque chose de ses mystères sous les plis changeants du vêtement (VOGÜÉ, Morts, 1899, p. 166).
Prononc. et Orth. : [], fém. [-]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1. a) 1773 adj. « qui ne se soucie de rien » (BEAUMARCHAIS ds PROSCHWITZ Beaumarchais, p. 300); b) 1779 subst. (BACHAUMONT, Mém. secrets pour servir à l'hist. de la république des Lettres en France, XIV, p. 220, ibid., p. 132); 2. 1787 insouciant de « qui ne se soucie pas de (quelque chose) » (VOLNEY, Voyage Syr. Eg., t. 2, p. 56); 3. a) 1810 « qui est caractérisé par l'absence de souci » (STAËL, Allemagne, t. 3, p. 192); b) 1817 « qui témoigne de cette disposition d'esprit » (ID., Consid. Révol. fr., t. 2, p. 26). Dér. du part. prés. de soucier; préf. in-1. Fréq. abs. littér. : 413. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 812, b) 611; XXe s. : a) 508, b) 429. Bbg. GOHIN 1903, p. 285.

insouciant, ante [ɛ̃susjɑ̃, ɑ̃t] adj.
ÉTYM. 1752 (1773, Beaumarchais, selon T. L. F.); de 1. in-, et soucier.
1 Qui ne se préoccupe de rien, agit sans souci. Étourdi, frivole, imprévoyant, indolent, léger, négligent, nonchalant, sans-souci. || Être, se montrer insouciant. Faire (ne pas s'en faire); → Ne pas s'en faire une miette; et aussi fataliste, cit. 3. || Gais lurons, joyeux et insouciants.
1 Le bonhomme Panard, aussi insouciant que son ami, aussi oublieux du passé et négligent de l'avenir (…)
Marmontel, Mémoires, VI.
2 Insouciante comme un bohème, elle dit tout ce qui lui passe par la tête, elle se soucie de l'avenir comme vous pouvez vous soucier des sous que vous jetez à un pauvre (…)
Balzac, la Fausse Maîtresse, Pl., t. II, p. 38.
3 D'Aubigné n'était pas un jeune seigneur insouciant et gai, mais il était, d'après un grand seigneur aimable, un jeune homme insouciant et gai.
Stendhal, Lamiel, p. 179, in T. L. F.
4 Aux pieds de ma belle Lucrèce était un autre André, jeune et heureux, insouciant comme le vent, libre et joyeux comme un oiseau du ciel.
A. de Musset, André del Sarto, II, 1. (Var.).
(1810, Mme de Staël). Choses. || Caractère, air insouciant (→ Briser, cit. 29; engloutir, cit. 2). || Attitude (cit. 15) insouciante. || Geste insouciant.(L'antéposition de l'épithète est stylistique). || Une insouciante folie (→ Gaieté, cit. 2).
N. (1779). || Un insouciant, une insouciante. → Avertir, cit. 26.
5 L'insouciant est heureux de vivre et porte au visage l'expression de l'amitié égalitaire.
Alain, les Passions et la Sagesse, Les importants, Pl., p. 598.
2 (1787, Volney). || Insouciant de… : qui ne se soucie pas de (qqch.). Indifférent (à), insoucieux, oublieux. || Être insouciant de son devoir, de ses affaires. || Être insouciant du lendemain, de l'avenir, du danger (→ Franchir, cit. 18).
6 (…) ces hommes de caractère antique (…) fiers de la gloire du pays, et insouciants de la leur propre, s'enferment avec plaisir dans leur obscurité (…)
A. de Vigny, Servitude et Grandeur militaires, I, VI.
Insouciant de (et inf.). || Il semble insouciant d'échouer, d'avoir un accident.Vx. || Insouciant sur qqch.
CONTR. Bilieux, curieux, inquiet, préoccupé, prévoyant, prudent, soucieux.
DÉR. Insouciamment, insouciance.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • insouciant — insouciant, ante (in sou si an, an t ) adj. Qui ne se soucie pas d une chose ou des choses. Être insouciant du lendemain. •   On verra dans le monde des maris insouciants qui savent tout et ne se fâchent de rien, GENLIS Veillées du château t. III …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • insouciant — 1829, from Fr. insouciant careless, thoughtless, heedless, from in not (see IN (Cf. in ) (1)) + souciant caring, prp. of soucier to care, from L. sollicitare to agitate (see SOLICIT (Cf. solicit)). Related …   Etymology dictionary

  • Insouciant — In sou ciant , a. [F.] Careless; heedless; indifferent; unconcerned. J. S. Mill. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • insouciant — index careless, casual, heedless, insusceptible (uncaring), nonchalant Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • insouciant — [adj] easygoing, casual airy, breezy, buoyant, carefree, careless, free and easy*, gay, happy go lucky*, heedless, jaunty, lighthearted, nonchalant, sunny*, thoughtless, unconcerned, untroubled, unworried; concepts 404,542 Ant. anxious, high… …   New thesaurus

  • insouciant — ► ADJECTIVE ▪ casually unconcerned. DERIVATIVES insouciance noun insouciantly adverb. ORIGIN French, from in not + souciant worrying …   English terms dictionary

  • insouciant — [in so͞o′sē ənt, in so͞o′shənt] adj. [Fr < in , not + souciant, prp. of soucier, to regard, care < L sollicitare: see SOLICIT] calm and untroubled; carefree; indifferent insouciance n. insouciantly adv …   English World dictionary

  • INSOUCIANT — ANTE. adj. Qui n a aucun souci d une chose, ou qui ne se soucie et ne s affecte de rien. Il est trop insouciant pour ses affaires. Être insouciant du lendemain. C est un homme insouciant. Quelle femme insouciante ! Caractère insouciant …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • insouciant — [[t]ɪnsu͟ːsiənt[/t]] ADJ GRADED An insouciant action or quality shows someone s lack of concern about something which they might be expected to take more seriously. [FORMAL] ...Andy Warhol, who worked with an insouciant disregard for the… …   English dictionary

  • insouciant — adjective /ɪnˈsusiənt/ Carefree, nonchalant, indifferent; casually unconcerned. It was there that on Sunday I had seen the populace disport itself, and it was full of life then, gay and insouciant …   Wiktionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.